Le guide complet des terpènes dans le cannabis 2024

Une étude parue dans la prestigieuse publication Scientific Reports souligne que « _les terpènes issus de la variété Cannabis sativa s’apparentent aux cannabimimétiques et potentialisent spécifiquement l’action des cannabinoïdes_ ». Les résultats de cette recherche pointent vers le fait que les terpènes de la plante de cannabis peuvent imiter les effets des cannabinoïdes, y compris dans le traitement de la douleur. Ces composés organiques sont connus pour l’arôme distinctif qu’ils confèrent au cannabis, mais pas seulement ; ils recèlent également un potentiel médicinal indéniable pour celles et ceux qui en consomment.

Définition – les terpènes en détail

En essence, les terpènes constituent une classe d’Hydrocarbures naturels, formules chimiquement par C10H16, ce qui inclut des huiles essentielles et des résines issus du règne végétal. Ces substances organiques sont produites non seulement par le cannabis mais aussi par une pléthore d’autres plantes et même certains insectes, comme les papillons machaons ou les termites.

Les terpènes jouent un rôle clé dans la caractérisation des arômes et saveurs des fleurs de cannabis. Fait intéressant, certains fabricants d’huile à base de cannabis enrichissent leurs produits avec des terpènes issus d’autres plantes, dans un but de standardisation et d’optimisation économique.

Fonction et utilité des terpènes dans le cannabis et leurs impacts

Dans l’univers du cannabis, les terpènes suscitent un intérêt notable, surtout en ce qu’ils semblent amplifier les effets bénéfiques de la plante sur la santé. Ils influent légèrement sur les divergences d’effets entre les variétés de cannabis à composition identique en termes de cannabinoïdes. Si leur contribution aux sensations et aux effets thérapeutiques du cannabis fait l’objet de débats, il est clair qu’ils ne produisent pas d’effet euphorique tel que celui du THC.

Les interactions complexes entre terpènes et cannabinoïdes, au sein de l’ensemble des composants du cannabis, sont essentielles pour comprendre les effets globaux de cette plante. Ces études soulignent le rôle pharmacologique significatif des terpènes et leur potentiel en tant que modulateurs des bienfaits thérapeutiques liés à la consommation de cannabis.

Les travaux menés par Russo ont mis en avant l’importance des terpènes dans l’effet d’entourage associé aux propriétés bénéfiques des cannabinoïdes. Les résultats montrent que l’implication des terpènes dans la gestion de la douleur est prometteuse, et celle-ci pourrait ouvrir la voie à des stratégies de soin impliquant des dosages plus précis et moins d’effets secondaires.

Les terpènes exercent une influence non négligeable sur nos sens, et leur présence dans le cannabis contribue autant au bénéfice thérapeutique qu’au plaisir de consommation, en stimulant nos papilles et en enrichissant la saveur des fleurs. Il apparaît que les terpènes impliquant des sensations positives — comme le limonène ou le pinène, qui rappellent la fraîcheur d’une forêt — sont susceptibles d’engendrer des effets doux et stimulants.

Les principaux terpènes

  1. Myrcène
  2. Limonène
  3. Pinène
  4. Caryophyllène
  5. linalol
  6. Terpinéol
  7. Bornéol
  8. Nérolidol

1. Myrcène

Le myrcène est le terpène le plus courant trouvé dans le cannabis, représentant jusqu’à 65% de la teneur totale en terpènes de certaines souches. Il est également présent dans d’autres plantes comme la mangue, le thym et le houblon. Le myrcène possède un arôme terreux et musqué.

En ce qui concerne ses propriétés thérapeutiques, le myrcène est reconnu pour ses effets analgésiquesanti-inflammatoires et antispasmodiques. Il agit en synergie avec les autres composés du cannabis pour potentialiser leurs effets. Par exemple, il facilite le passage des cannabinoïdes à travers la barrière hémato-encéphalique, permettant une absorption plus rapide et efficace de ces composés par notre corps.

2. Limonène

Le limonène est un terpène que l’on retrouve non seulement dans le cannabis, mais aussi dans divers agrumes comme le citron et l’orange. Son arôme est frais et fruité. Ce terpène a des propriétés stimulantesantidépressives et anti-anxiété.

Des études ont montré que le limonène peut aider à améliorer l’humeur, réduire le stress et favoriser un sentiment général de bien-être. Il a également été démontré qu’il possède une activité anti-microbienne à large spectre, laissant supposer un potentiel intéressant pour combattre des infections ou renforcer le système immunitaire.

3. Pinène

Comme son nom l’indique, le pinène est un terpène qui dégage une odeur de pins et d’aiguilles. Il est également présent dans les conifères, la sauge et l’eucalyptus. Les effets du pinène incluent l’amélioration de la respiration, la stimulation de la mémoire et des capacités cognitives.

Le pinène agit comme un bronchodilatateur, ce qui facilite la respiration en cas d’asthme ou de problèmes respiratoires. De plus, il a été démontré qu’il pouvait aider à neutraliser certains des effets indésirables du THC, notamment les déficits temporaires de la mémoire liés à la consommation de cannabis.

4. Caryophyllène

Le caryophyllène est un terpène unique en son genre car il possède également des propriétés de cannabinoïde. Il se lie aux récepteurs CB2 de notre système endocannabinoïde, contribuant ainsi à ses effets anti-inflammatoiresanalgésiques et neuroprotecteurs.

En raison de ses propriétés anti-inflammatoires, le caryophyllène est souvent utilisé pour traiter des affections comme l’arthrite, les douleurs musculaires et même les ulcères gastriques. Il a également été étudié pour son potentiel à réduire les comportements liés à l’alcoolisme et aux addictions.

5. Linalol

Le linalol est un terpène au parfum floral que l’on retrouve également dans la lavande, le romarin et la menthe. Ses propriétés incluent des effets anxiolytiquesanalgésiques et anticonvulsivants.

Le linalol a une longue histoire d’utilisation en aromathérapie pour réduire l’anxiété, favoriser la relaxation et améliorer la qualité du sommeil. Des recherches ont montré qu’il peut atténuer les effets néfastes du THC, comme l’anxiété et la paranoïa, ce qui pourrait être bénéfique pour les consommateurs de cannabis médicinal.

6. Terpinéol

Le terpinéol séduit par son parfum délicat rappelant celui du lilas et des fleurs de pommier, agrémenté d’une touche de tilleul. Cette symphonie florale masque parfois une puissance insoupçonnée : lors d’expériences sur des rats, le terpinéol a réduit leurs activités motrices de 45 %, un effet sédatif notoire qui pourrait expliquer la sensation de lourdeur ressentie après la consommation de certaines variétés de cannabis riches en cette molécule. Le terpinéol se cache souvent derrière le pinène, un autre terpène au parfum de pin plus prononcé, ce qui peut parfois éclipser sa délicate présence.

7. Bornéol

Avec son arôme vivifiant de menthe poivrée et de camphre, le bornéol traverse les âges et les cultures, notamment dans la médecine chinoise où il est employé pour combattre la fatigue et le stress, ou encore favoriser la récupération post-maladie. Des variétés de cannabis comme la Silver Haze se distinguent par leur odeur camphrée, laissant supposer une teneur élevée en bornéol, à l’origine d’effets à la fois apaisants et psychédéliques. Ce terpène illustre parfaitement le potentiel des composés naturels dans l’amélioration du bien-être.

8. Nérolidol

Le nérolidol, avec son arôme envoûtant évoquant le bois et l’écorce fraîche, rappelle la sérénité des forêts. Présent dans le gingembre, le niaouli, ou encore le lemongrass, il possède des vertus antifongiques, anti-malaria, et antileishmaniennes, démontrant ainsi l’étendue de ses applications médicinales. Sa capacité à induire la sédation ajoute une corde à son arc, offrant une piste prometteuse pour le traitement des troubles du sommeil.

Laisser un commentaire

2 + 8 =